Le temps de l'harmonie

Prévention santé - Sophrologie - Sonothérapie

La sieste flash, une réponse au manque d’énergie

Lorsque le sommeil vient à manquer à cause d’un planning chargé, des moments de stress ou d’insomnie il est important de garder le cap. Pour aller de l’avant et surmonter ces gênes passagères il est nécessaire de récupérer de l’énergie. La sieste flash est un moyen de sortir de ce cercle vicieux. Explications.

Il n’est pas toujours possible de faire la sieste

La sieste, celle qui dure entre 20 minutes et 1 heure et demi ne sont pas toujours faciles à mettre en oeuvre dans notre quotidien. C’est souvent un luxe que nous nous octroyons pendant les week-ends ou les vacances, optimisé par le fait que généralement pendant cette période nous relâchons la pression. Ce n’est pas forcément suffisant pour nous permettre d’être pleinement opérationnel si pendant le reste de l’année nous sommes en carence de sommeil. Faut-il dire adieu à la sieste pour autant ? Non, la solution existe avec la sieste flash, celle qui dure moins de 10 minutes, que l’on peut pratiquer dans n’importe quel endroit et à n’importe quel moment. Ce type de repos permet de récupérer rapidement dès que le besoin s’en fait sentir. Décalage horaire, sommeil insuffisant, allongement des journées de travail, fatigue passagère, nous avons de multiples raisons de manquer d’énergie. Or il ne tient qu’à nous d’apprendre à récupérer. Avec un peu d’entraînement, cette sieste est accessible à tout le monde.

Qu’est-ce que la sieste flash ?

C’est une micro-sieste d’une durée variant entre 3 et 10 minutes. Ce n’est pas une réelle sieste mais plutôt une période de récupération correspondant aux premières phases du sommeil, celles de la somnolence et du sommeil léger. En sophrologie, c’est un exercice phare de récupération. La personne va commencer par se relaxer pour rentrer dans une détente plus profonde qui lui permet de récupérer sans être réellement endormie afin de rester opérationnelle après la sieste flash. De nombreux hommes politiques et sportifs comme les navigateurs sont des adeptes de cette technique. Le célèbre peintre, Salvador Dali, l’utilisait pour récupérer et reposer ses bras après avoir passé de nombreuses heures avec un pinceau dans la main.

Comment et où pratiquer la sieste flash ?

La technique consiste à s’asseoir en posture de relaxation, se détendre profondément à l’aide de la respiration tout en ayant un objet, clé ou crayon dans la main. Lorsque la personne lâche l’objet car elle commence à sombrer dans un sommeil léger, le bruit de la chute permet de la réveiller.

Ces quelques minutes suffisent à récupérer.

Durant la sieste flash, la respiration et le rythme cardiaque ralentissent, les muscles se relâchent, offrant une détente du corps et de l’esprit. Elle permet de rester efficace malgré une charge de travail importante ou une dette de sommeil. La pratique de la sieste flash se développe de plus en plus en entreprise. Elle aide à mieux gérer le stress et à conserver une bonne énergie à long terme. Elle permet de conserver sa vigilance y compris sur des postes en horaires décalés. C’est une excellente technique pour relâcher le mental, retrouver sa concentration avant une réunion, une prise de parole en public, un rendez-vous important. La sieste flash est souvent proposée en complément des diverses techniques de sophrologie qui aident à retrouver un bon sommeil. Elle est utile à tous ceux qui ont des insomnies, des nuits agitées et peu récupératrices. Il est alors conseillé dans ce cas de pratiquer plusieurs fois par jour la sieste flash afin de combler la dette de sommeil. Savoir maîtriser l’art de la sieste flash est un cadeau à s’offrir à soi-même pour être au top de son énergie.

Corinne BONTEMPS paru initialement sur Efficium