Le temps de l'harmonie

Prévention santé - Sophrologie - Sonothérapie

Même pas peur ! Surmonter ses phobies grâce à la sophrologie

Pour surmonter ses peurs et ses phobies, plusieurs méthodes peuvent être d’une grande utilité. Parmi elles, la sophrologie obtient de bons résultats.

Qu’est ce que la peur ?

La peur fait partie de nos émotions, elle est présente en chacun de nous. Elle nous avertit d’un danger potentiel, son rôle premier étant de nous protéger. Mais lorsqu’elle se base sur des croyances limitantes ou sur une seule expérience antérieure vécue négativement et qu’elle devient irrationnelle, à savoir qu’elle laisse la place à des débordements émotionnels non justifiés, elle peut être un véritable frein à notre liberté. Par exemple, la peur de l’avion nous empêche de voyager facilement lorsque nous souhaitons nous rendre dans un pays lointain, la peur de la foule nous empêche de sortir et mener une vie sociale normale devient alors compliqué. Bien sûr toutes les peurs ne sont pas vécues avec la même intensité mais lorsqu’elles deviennent invalidantes, il est temps de s’en occuper.

Comment dépasser sa peur ?

Pour dépasser une peur, il est nécessaire de l’apprivoiser. Se confronter à la situation, à ce qui justement est difficile pour la personne phobique est une clé. Cela implique généralement un travail sur la confiance, confiance en soi et confiance en la vie. Pour cela la sophrologie peut véritablement apporter une aide. Elle permet de travailler sur la pensée positive, de renforcer la confiance en soi en s’appuyant sur ses propres ressources.

Quelques techniques sophrologiques

Différentes techniques en sophrologie vont permettre d’effectuer ce travail de déconditionnement. Les techniques de respiration et d’évacuation du négatif qui visent à retrouver un état de calme intérieur sont les premiers outils pour mieux gérer sa peur. D’autres, permettant de ressentir dans son corps le positif d’une situation déjà vécue et de s’appuyer dessus ou d’aller chercher en nous les capacités présentes sont particulièrement adaptées. La sophro correction sérielle par exemple consiste à se rapprocher ou à vivre à nouveau la situation anxiogène et, tout en vivant cette situation, à substituer des ressentis agréables à ceux désagréables occasionnés par la situation. Pour cela une respiration calmante, une libération des tensions négatives ou la visualisation d’une image ou d’une situation positive sont proposés par le sophrologue. De façon progressive, cet exercice d’aller et retour entre la situation anxiogène et ce qu’elle génère dans le corps et la situation agréable sera pratiqué plusieurs fois et souvent sur plusieurs séances jusqu’à ce que la personne se sente sereine et que l’objet de la phobie ne soit plus anxiogène pour elle. Un geste d’ancrage du positif peut également être utile pour renforcer la confiance en soi, comme le font certains sportifs avant un match ou une compétition. On peut citer l’exemple du Haka.

Ces exercices permettent bien souvent de créer un vrai déclic et de rendre à la personne sa liberté d’action et de choix face à des situations parfois banales.

Corinne BONTEMPS paru initialement sur Efficium