Le temps de l'harmonie

Prévention santé - Sophrologie - Sonothérapie

Adolescence, commencer la nouvelle année sous le signe de l’énergie

Pour l’adolescent, la reprise en janvier c’est un peu comme une deuxième rentrée. C’est souvent l’heure des nouvelles résolutions. C’est l’occasion de renforcer ses choix ou d’en poser de nouveaux pour orienter son énergie vers ce qu’il souhaite obtenir. Il peut vouloir améliorer ses résultats scolaires, la préparation de ses examens, ses activités extra scolaires, définir son orientation future ou souhaiter transformer certains aspects de sa personne ou de son quotidien car l’adolescence est une période de perpétuels mouvements. Tout ceci demande de l’énergie !

Alors comment l’adolescent peut cultiver son énergie voire l’augmenter ?

En respectant les 2 premières bases de l’équilibre :

Bien dormir avec suffisamment d’heures de sommeil à son actif est un facteur clé d’un bon apprentissage. En dessous d’un certain nombre d’heures de sommeil, des difficultés de concentration et de mémorisation apparaissent. Un adolescent qui ne dort pas assez risque de devenir irritable ou « absent » du fait de la non récupération psychique et physique. Cela passe également par la diminution des stimulants comme la télé et l’ordinateur, pour privilégier un bon endormissement, week-end y compris. C’est aussi pendant le sommeil qu’est générée l’hormone nécessaire à sa croissance.

Bien manger et privilégier une alimentation qui donne de l’énergie. Malgré un emploi du temps souvent très fourni, il est important que l’adolescent prenne le temps de s’alimenter et évite les grignotages. L’adolescence est une période où les besoins nutritionnels sont importants, et pendant laquelle il peut être difficile de gérer l’image qu’il a de lui-même. Cela peut le conduire à adopter un comportement alimentaire non adapté : manger peu ou de façon excessive, horaires irréguliers.

En apprenant à cultiver la confiance en lui et à gérer son stress.

L’adolescence est une période de la vie ou de multiples changements s’opèrent : distanciation avec le monde de l’enfant, affirmation de soi par rapport au modèle parental, transformation physique qui implique l’acceptation d’un nouveau « soi », besoin d’expression. Pour devenir adulte il est nécessaire également que progressivement il se détache de l’avis et du regard des autres et qu’il s’affirme. Son degré d’assertivité sera proportionnel à la confiance qu’il a en lui-même. Tous ces changements peuvent être facteurs de stress. Asseoir sa confiance, ne pas avoir peur de toutes les transformations physiques et mentales qu’il vit, s’aventurer dans de nouvelles expériences de vie, grandir. L’adolescent va devoir puiser dans ses ressources pour franchir toutes ces étapes. Le choix d’activités ou de sports ciblés sur le mouvement et la circulation d’énergie est crucial. Souvent l’adolescent alterne avec des périodes de trop plein d’énergie et d’apathie. Le sport permet de réguler ces variations, de gérer le stress et de muscler un corps en pleine transformation.

En quoi la sophrologie peut-être une aide pour l’adolescent

Elle aide à cultiver la confiance.

Pour faire face aux multiples transformations qui se présentent, l’adolescent peut faire appel aux exercices de relaxation dynamique pour travailler sa posture. Il peut également renforcer le positif dans son quotidien par l’exercice de sophro-présence immédiate. La technique de la Sophro Acceptation Progressive, qui consiste à se projeter dans un événement par anticipation avec une réalisation positive, est recommandée en cas de préparation à un examen ou à une compétition sportive. Elle permet d’arriver plus confiant et serein le jour des épreuves. L’adolescent commence au début de la séance par se positionner mentalement après avoir réalisé son objectif de façon favorable en visualisant le lieu, les personnes, les couleurs, les odeurs, les bruits liés à la situation et en ressentant dans son corps tous les bienfaits que cette réussite lui procure. Puis il revient mentalement au début de l’événement et laisse se dérouler les différentes étapes et stratégies qu’il met en place progressivement. Lorsqu’il rencontre une difficulté qu’il vit avec son corps, il peut faire une grande respiration, relâcher les tensions, faire un geste d’ancrage positif, ou faire venir une image ressources puis il poursuit la visualisation de son objectif jusqu’à la phase finale. Cet exercice d’entraînement mental est très bénéfique pour préparer toutes situations anxiogènes.

Elle offre de bons outils de gestion du stress.

Dans les causes de stress qui impactent l’adolescent, on peut retrouver la timidité, la difficulté de communication avec certaines personnes comme des membres de la famille ou ses professeurs, la perte d’anciens groupes d’amis, la peur de l’échec scolaire. Les exercices de respiration associés à des exercices de relaxation dynamique vont permettre à l’adolescent d’apprendre à se détendre, afin de mieux faire circuler son énergie. L’exercice du sophro-déplacement du Négatif est particulièrement indiqué pour libérer tensions et crispations du corps et renouveler le mental. Il permet d’évacuer d’anciens schémas au profit du nouveau.

Elle permet de renforcer les capacités d’apprentissage.

L’entrainement bilatéral du cerveau ou l’objet neutre sont recommandés pour la concentration et la stimulation des capacités cognitives. Dans l’entrainement bilatéral du cerveau les deux hémisphères du cerveau sont sollicités grâce à des exercices de visualisation géométriques, perceptions sensorielles. Cet exercice accroît le potentiel intellectuel et créatif grâce à l’équilibrage et l’exploitation des deux hémisphères. Quant à l’exercice de l’objet neutre, il permet de maintenir dans son champ mental le plus longtemps possible un objet en percevant les attributs de l’objet. Plus l’adolescent va pratiquer ces deux exercices plus il sera capable de se concentrer et de mémoriser facilement. Elle offre la possibilité de poser de meilleurs choix de vie. La sophrologie par un travail sur la conscience et les valeurs permet à l’adolescent de définir plus précisément ce qu’il veut réaliser indépendamment des influences extérieures. Elle lui permet également de corriger les schémas négatifs, d’ajuster sa vision des choses, de se projeter dans l’avenir.

Corinne BONTEMPS paru initialement sur Efficium